ASTERION : une taureau hybride

01 Octobre 2014, Paris, tout le groupe Volkswagen s’est réuni dans le Pavillon 6 de la Porte de Versailles afin de découvrir tous ensemble les nouveautés de chaque entité du groupe. Parmi celles-ci figure la toute dernière création de Sant’Agata Bolognese : la Lamborghini Asterion.

02 Octobre 2014 , 10h25, Paris dans le Pavillon 4 de la Porte de Versailles sur le stand Lamborghini, c’est le lever de rideau. Le monde entier découvre cette supercar hybride. Lamborghini se devait de suivre la tendance engagée par ses concurrents à savoir Ferrari avec laFerrari, McLaren avec la P1 et Porsche avec la 918 spyder. La seule différence est que l’Asterion ne sera peut être jamais commercialisée. Il s’agit tout d’abord de prouver que Lamborghini est capable d’utiliser des techniques dernière génération.

Asterion LPI 910 sera son nom complet. 910, c’est le nombre de chevaux qu’elle développera par l’association de quatre moteurs. Le premier sera thermique : un V10 5,2L de 610 ch en position centrale arrière. Les trois autres moteurs seront électriques. Deux moteurs seront positionnés sur le train avant pour pouvoir faire de l’Asterion une quatre roues motrices. Quant au dernier moteur, il servira de générateur pour recharger la batterie. Les 910 ch permettront à l’Asterion de s’offrir un 0 à 100 km/h en 3 secondes  et une vitesse de pointe de 320 km/h.

Lamborghini utilise majoritairement des noms de taureaux pour nommer leurs supercars, mais l’Asterion fera exception. Il s’agit du nom du Minotaure utilisé par les habitants de Crète. Pourquoi ? Simplement parce que le Minotaure est une figure mythologique mi-homme mi-taureau. L’Asterion n’étant pas totalement essence ou électrique, il s’agit là de deux êtres hybrides, ce nom lui va donc comme un gant.
logo-facebook          instagram-logo          youtube-logo

Rédaction par Guillaume ALAIN
DSC_0371

DSC_0339

DSC_0344

DSC_0353

DSC_0372

Written by

Comments are closed.