Rétromobile 2015

Tous les aficionados de voitures anciennes étaient réunis à Paris la semaine 2 au 4 février. La cause : le salon Rétromobile célébrant ses 40 ans, mais aussi les ventes Bonhams au Grand Palais, RM Auctions aux Invalides au même emplacement que le Festival Automobile International et enfin la vente Artcurial avec le trésor de la collection Baillon.

40 ans, ça se fête !!

De nombreux passionnés ont fait le déplacement. Ils ont été pas moins de 180 000 sur les 4 jours d’ouverture, un record dans l’histoire du salon !

A l’occasion des 40 ans, les organisateurs ont mis les bouchées doubles. Une partie de la collection Lopresto était présente. Pour rappel, cette collection n’est composée que de pièces uniques au monde. La collection Schlumpf était aussi présente avec, pour la première fois, les trois Bugatti Royales (coupé Napoléon, la limousine Park Ward et enfin le raodster Esders). Certains constructeurs ont fait le déplacement comme Peugeot, Renault, Citroën, DS, Mercedes, Porsche, Bugatti ; chaque constructeur avec évidemment ses petits bijoux : Mercedes avec une superbe 540 K streamliner ou Porsche avec la 936 des 24H du Mans conduite par Jacky Icks. Mais certaines marques moins connues étaient présentées comme Pegaso. Il s’agit là d’une marque espagnole dont le créateur, Wilfredo Ricart, avait pour objectif de concurrencer Ferrari et plus particulièrement le personnage d’Enzo Ferrari. Malheureusement cette histoire ne durera que 7 ans, mais il laisse tout de même un patrimoine rare de  84 véhicules. Bien plus surprenant, la Porte de Versailles a accueilli pas 1 mais 2 chars de la seconde guerre mondiale et notamment un Tigre Royal, le seul encore en état de marche.

Le trésor caché

Cette édition de Rétromobile a été marquée par l’incroyable découverte du trésor caché de la collection Baillon. La famille Baillon a pendant l’après-guerre dirigé une entreprise de transport routier et plus particulièrement de transports chimiques. Leur flotte, ils l’ont tout simplement construite en récupérant les camions laissés sur le bord des routes françaises. L’entreprise explose, elle devient leader en France et RogerBaillon profite de cette réussite pour réaliser un rêve. Il est tombé amoureux des voitures des années 20/30 et décide d’en acheter un maximum dans le but de les exposer dans son propre musée Automobile. En effet à cette époque, ces voitures n’avaient pas autant de valeur qu’aujourd’hui, elles étaient vouées à aller à la casse. Les Baillon ont voulu conserver le patrimoine automobile principalement français. La collection a compté jusqu’à 200 voitures.

Dans les années 70, l’entreprise vit un retournement de situation, elle doit fermer et subit une liquidation. Une vente est organisée et 100 voitures doivent quitter cette petite commune du 79.  Tout le monde a pensé que la totalité de la collection a été vendue mais non ! Les voitures restantes ont été entreposées sous des abris de fortunes laissant la nature reprendre ses droits doucement mais sûrement. Seules deux voitures ont été préservées dans un garage : la Maserati A6G Berlinette Gran carossée par Frua et la Ferrari 250 SWB California spider châssis court ayant appartenu à Alain DELON. Il s’agit des deux lots star de la vente. Hervé POULAIN, commissaire-priseur d’Artcurial Motorcar a présidé la vente des 59 lots. L’émotion était de plus en plus grandissante sous ses coups de marteaux. Le souhait de Roger Baillon était de conserver ses voitures en lieu sûr dans un musée. Ces dernières vont toutes rejoindre des collections privées ou des musées du monde entier. Certaines seront restaurées mais d’autres resteront en l’état afin de montrer toute l’histoire du modèle.

La vente aura pour rappel rapporté la somme totale et record de 46M€, dont 25,15 M€ pour la collection Baillon seule. Il s’agit là du record absolu dans l’histoire des ventes d’Artcurial.

Le salon Rétromobile est clairement un rendez-vous incontournable dans le milieu des événements automobiles européens.

logo-facebook          instagram-logo          youtube-logo

Rédigé par Pierre Emmanuel ALAIN

DSC_0557

DSC_0014

DSC_0013

DSC_0004

DSC_0020

DSC_0006

DSC_0596

DSC_0589

DSC_0536

DSC_0546

DSC_05531

DSC_05721

DSC_04991

DSC_0516

DSC_0529

DSC_04821

DSC_0470

DSC_0471

Porsche 911 RSR turbo et une Ferrari 250 California

Singer roadster 1500

Sur la gauche une Delage D8S

DSC_0036

DSC_0045

DSC_00511

DSC_0080

DSC_0066

DSC_0076

Written by

Comments are closed.